Make your own free website on Tripod.com
Juger Ou Ne Pas Juger (2)
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Non, Nous Ne Devons Pas Juger
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~



"Ne jugez point, et vous ne serez point jugés; ne condamnez point, et vous ne serez point condamnés; absolvez, et vous serez absous."  Luc 6:37


Vous est-il déja arrivé de voir quelqu'un passer chez-vous sans y arrêter pour vous saluer et dans votre frustration vous l'avez calominié à haute voix ou en silence en disant qu'il ou elle ne vous aimait pas ou était un vrai hypocrite sinon il aurait surement arrêté?  Personellerment j'ai entendu même plusieurs fois des Chrétiens rempli de colère dire qu'un tel qui les frustrait constamment était sans doute possèdé de démons, ayant le coeur rempli d'adultère, de perversion et une foule d'autres péchés.  Ou peut-être vous avez déja entendu quelque chose semblable à ceci, "Ah, les politiciens! Ils sont seulement là pour remplir leurs poches d'argent pour ensuite hériter une bonne pension."  Dans cette leçon nous allons voir que c'est exactement ce genre de jugements que le Seigneur condamne.

Celle-ci est la continuité d'une étude en deux parties.  Dans la première partie nous avons vu que La Bible dit Oui, On Est Appelé à Juger.  En résumé,

1. Dieu nous appel à juger les membres de l'Eglise (1Cor.5:12)
2. Le Croyant est bien equipé pour juger de façon juste  
3. Savoir bien juger est un signe de maturité spirituelle  (Héb.5:11-14)
4. Dieu nous appel à juger tout enseignement biblique  (1Cor.10:15 / 14:29)
5. Dieu nous appel à exercer un bon jugement  (1Cor.11:13-16)
6. Dieu nous appel à juger les Chrétiens rebelles  (Mt.18)
7. Chaque Chrétien doit se juger régulièrement lui-même  (1Cor.11:29-31)
8. Jésus confirme qu'il y a de bons et de mauvais jugements  (Jean 7:24)

Regardons maintenant ce que La Bible dit qu'on ne doit jamais juger.

Premièrement La Bible dit qu'on ne doit jamais




Juger Avec Une Attitude Orgueilleuse

"Ne jugez point, afin que vous ne soyez point jugés. Car on vous jugera du jugement dont vous jugez, et l'on vous mesurera avec la mesure dont vous mesurez. Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l'oeil de ton frère, et n'aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton oeil? Ou comment peux-tu dire à ton frère: Laisse-moi ôter une paille de ton oeil, toi qui as une poutre dans le tien? Hypocrite, ôte premièrement la poutre de ton oeil, et alors tu verras comment ôter la paille de l'oeil de ton frère."  Matthieu 7:1-5


Celui-ci est sans doute le texte d'où vient le patois populaire qu'on nous cite à tout bout d'champ, "Ne juges pas! On a pas le droit de juger!" Toutefois, comme on a clairement souligné dans notre première leçon, La Bible dit aussi clairement aux Chrétiens que "vous avez à juger" 1 Corinthiens 5:12.  Sachant d'avance que La Bible ne se contredit pas, comment pouvons-nous expliquer ces deux semblantes contradictions?  Il nous faut cèder à un principe très important d'interprètation biblique.  Celui d'étudier et clarifier autant que possible le contexte où le ou les versets se retrouvent.  Comme nous l'avons déja souligné, le commandement de juger dans 1 Corinthiens se retrouve dans un contexte d'une Eglise charnelle où les Chrétiens continuaient à pratiquer le péché sans aucune restrainte.  Maintenant dans quel contexte se retrouve le commandement de ne pas juger?

Les chapitres 5 à 7 de Matthieu contiennent un des plus long discours que nous avons d'enrégistré dans les Evangiles.  Puisqu'il a été prononcé devant une foule située sur le bord d'une montagne (5:1), on est venu à appelé cette section de Matthieu, Le Sermon sur la Montagne.  Et lorsqu'on étudie le Sermon sur la Montagne de près on s'apperçois qu'il s'y trouve un thème centrale.  Ce thème en est un spirituel.  En brèf, Jésus démontre, ou fait, le contraste entre le religion des hommes et la vraie spiritualité qui vient de Dieu qui se résume avec les paroles de Jésus, "Vous avez appris qu'il a été dit...Mais moi, je vous dit..." (5:21-22, 27-28, 31-32, etc.)  C'est pour cette raison que "La foule fut frappé de sa doctrine" parce qu'ils voyaient que Jésus "enseignait comme ayant autorité, et non pas comme leurs scribes" (7:28-29).

Et les Juifs du temps de Christ en étaient venu à en avoir ras le bol avec leurs leaders religieux hypocrites et égoïstes.  Pourquoi?  A cause de leurs enseignements et pratiques légalistes et leur attitude spirituelle orgueilleuse.  Les Scribes et Pharisiens se ventaient de garder la loi et voyaient ceux qui ne faisaient pas partie de leurs sectes comme des pécheurs pourrient et complètement corrompus de la tète aux pieds.  Les Pharisiens étaient reconnuent de tous pour porter des jugements orgueilleux sur la masse.  Mais le problème étaient qu'ils jugeaient les gens d'après des lois d'hommes et d'orgueil qui les élevaient au-dessus des autres.  Les Evangiles nous en présentent plusieurs instances de Pharisiens orgueilleux.  J'en souligne seulement deux pour l'instant.

Devant l'homme qui était né aveugle et dont Jésus avait guérit le jour du sabbat, regardez le jugement orgueilleux des Pharisiens envers cet homme. "Ils lui répondirent: Tu es né tout entier dans le péché, et tu nous enseignes! Et ils le chassèrent." Jean 9:34  Ils étaient insultés qu'un pauvre homme sans éducation essaie de les convaincre que Jésus était venu de Dieu et dans leurs orgueil, au-lieu de se réjouir avec cet homme qui voyait de ses yeux pour la première fois de sa vie, ils l'ont condamné devant un foule comme un homme maudit de Dieu des sa naissance à cause qu'il était né avec un handicap physique.  On a devant nous ici une des caractéristique de base du légalisme: la loi passe avant l'amour et la compassion. Dans leurs orgueil ces Pharisiens ont refusés de reconnaitre la lumière de Dieu lorsqu'elle s'est présenté en plein jour devant leurs yeux.  Ils ont plutôt choisis de s'élever au-dessus de la vérité et de juger le coeur et la vie spirituel d'un homme qu'ils connaissaient à peine.

 Un autre exemple est celui où Jésus a accepté l'invitation à un "party" païen chez un nouveau convertit, Matthieu.  Après sa conversion à Christ, Matthieu voulait présenté à ses amis païens Celui qui avait changé sa vie.  Alors la meilleur façon pour lui était d'occasioner un fète et les inviter chez-lui.  Jésus semble avoir dit, "Pourquoi pas!"  Et lorsque cette soirée de fète se déroulait les Pharisiens sont arrivés.  Ils se présument "trop purs" pour entrer, alors ils se tinrent à distance et demanda aux disciples de Jésus, "Pourquoi votre maître mange-t-il avec les publicains et les gens de mauvaise vie?"  Matthieu 9:11.  Voyez-vous encore la mauvaise attitude?  Les Pharisiens se voyaient "trop purs" et "trop spirituels" pour s'asseoir à la même table avec des "pécheurs".  C'est exactement ce genre de mauvais jugement que Jésus nous ordonne de ne pas porter envers qui que ce soit dans Matthieu 7:1-5.

Le jugement orgueilleux, sans amour, sans miséricorde, et hypocrite est ce que Jésus condamne ici.  Juger quelqu'un parce qu'on le considère inférieur à nous et qu'on se considère supérieur à lui.  C'est lorsque mon jugement prétend que moi je suis complètement innocent et l'autre totalement coupable en tout et mon attitude en est une orgueilleuse comme si moi je ne n'avait pas de péché du tout.  C'est pourquoi Jésus dit par la suite, "Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l'oeil de ton frère, et n'aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton oeil? Ou comment peux-tu dire à ton frère: Laisse-moi ôter une paille de ton oeil, toi qui as une poutre dans le tien? Hypocrite, ôte premièrement la poutre de ton oeil, et alors tu verras comment ôter la paille de l'oeil de ton frère."

Si Jésus était en train de nous dire ici qu'on ne devrait exercer aucun jugement quoique ce soit, on serait obligé de conclure qu'Il est hypocrite Lui-même parce que dans ce Sermon sur la Montagne Lui-même ne cesse de juger.  Plus loin dans ce même chapitre où le Seigneur dit de ne pas juger il prononce ces paroles de jugement directe, "Ne donnez pas les choses saintes aux chiens, et ne jetez pas vos perles devant les pourceaux, de peur qu'ils ne les foulent aux pieds, ne se retournent et ne vous déchirent… Gardez-vous des faux prophètes. Ils viennent à vous en vêtement de brebis, mais au dedans ce sont des loups ravisseurs."  Matthieu 7:6,15  Avec ces paroles il est en train de nous ordonner de porter jugement sur des inconvertis obstinés à ne rien savoir de l'Evangile ("chiens" et "pourceaux") ensuite de porter jugement sur ceux qui sont carrément des "faux prophètes".  A maintes reprises dans ce même discour Jésus traite les gens religieux orgueilleux de "hypocrites" (6:2,5,16).  Il est donc claire qu'on a, et continue a, mal-interprèter ce verset de Matthieu 7:1 qui dit, "Ne jugez point".  

Le genre de jugement que Jésus condamne ici est lorsqu'on jugement de façon prompt et orgeuilleuse sans considérer que nous aussi on a péché et donc on devrait être un peu plus humble et faire attention d'être nous-mêmes irréprochables avant d'accabler notre prochain de toute sortes de péchés et cela avec une attitude de supériorité et arrogance.  C'est donc un appel à un changement d'attitude et non pas d'abandonner tout jugement en soi.

Deuxièmement La Bible dit qu'on ne doit jamais



Juger Ce Que Dieu-Seul Peut Juger


"Ainsi, qu'on nous regarde comme des serviteurs de Christ, et des dispensateurs des mystères de Dieu. Du reste, ce qu'on demande des dispensateurs, c'est que chacun soit trouvé fidèle. Pour moi, il m'importe fort peu d'être jugé par vous, ou par un tribunal humain. Je ne me juge pas non plus moi-même, car je ne me sens coupable de rien; mais ce n'est pas pour cela que je suis justifié. Celui qui me juge, c'est le Seigneur. C'est pourquoi ne jugez de rien avant le temps, jusqu'à ce que vienne le Seigneur, qui mettra en lumière ce qui est caché dans les ténèbres, et qui manifestera les desseins des coeurs. Alors chacun recevra de Dieu la louange qui lui sera due."  1 Corinthiens 4:1-5



"Les Chrétiens aiment jouer un jeu bien populaire aujourd'hui, celui d'évaluer les pasteurs.  Toutes sortes de critères sont utilisés pour déterminer quel pasteur est un vrai succes, celui qui influence le plus, le plus doué, le plus efficace.  Certaines revues de temps à autres font des sondages et écrivent des rapports assez détaillés pour classer les pasteurs selon le nombre de membres qu'ils ont dans leur église, le grandeur du personel de l'église et de l'Ecole du dimanche, leurs degrés académique et honoraire, le nombre de livres et d'articles qu'ils ont écrient, le nombres de messages donnés à des conférences ou conventions, et ainsi de suite.  Aussi populaire que puisse être cette pratique, elle est excessivement offensive devant Dieu."

Dr John MacArthur
New Testament Commentary on 1 Corinthians


"Offensive devant Dieu"? Mais, pourquoi?  Parce que ce genre de jugement c'est agir à la place de Dieu et mesurer Ses serviteurs d'après une mesure d'homme, semblabe à ce que faisaient les Pharisiens.  C'est quoi que ce passage ci-haut cité dit?  Dieu mesure le niveau de succes de Ses serviteurs avec quelle mesure?  On la retrouve au verset 2: "Du reste, ce qu'on demande des dispensateurs, c'est que chacun soit trouvé fidèle."  Dieu nous juge selon notre fidèlité envers l'appel qu'Il nous a adressée.

Que dit le texte?  "Ce qu'on demande des dispensateurs, c'est que chacun" ... soit un bon prédicateurs? Non.  Aie une grande église? Non.  Fasse beaucoup de vistes?  Non.  Fasse plaisir à tout l.monde dans l'église? Non plus.  Soit présent à toute les réunions de l'église?  Non.  Non.  Non.  Et non. "Ce qu'on demande des dispensateurs, c'est que chacun soit trouvé FIDÈLE."

Timothée était "bien-aimé et FIDÈLE" (1Cor.4:17).  Paul disait avoir "reçu du Seigneur miséricorde pour être FIDÈLE" (1Cor.7:25).  Epaphras était loué pour être "bien-aimé...(et) un FIDÈLE ministre de Christ" (Col.1:7).  Tychique était un "frère bien-aimé et (un) FIDÈLE ministre...dans le Seigneur" (Col.4:7).  Jésus dit quoi aux croyants qui ont persévérés à travers le règne de l'Antéchrist?  "C'est bien, bon et FIDÈLE serviteur; tu as été FIDÈLE en peu de chose, et je te confierai beaucoup; entre dans la joie de ton maître."  Matthieu 25:21.

Voiçi maintenant la question clef: Qui entre nous Chrétiens à reçu l'authorité et est donc qualifié pour déterminer si un autre Chrétien est vraiment fidèle à poursuivre ce que Dieu lui a demandé ou confié dans le secret de son coeur? NUL!  Nul sauf Dieu Lui-même.  Dieu-seul peut lire les pensées du coeur d'une personne. "Le coeur est tortueux par-dessus tout, et il est méchant: Qui peut le connaître? Moi, l'Éternel, j'éprouve le coeur, je sonde les reins, Pour rendre à chacun selon ses voies, Selon le fruit de ses oeuvres."  Jeremie 17:9-10  Il semblerait qu'il a a beaucoup de Chrétiens qui se prennent pour Dieu parce que plusieurs prétendent connaître le coeur de plusieurs sous prétexte qu'ils connaissent ses gens depuis un bout d'temps.  Ce genre de jugement est carrément prétentieux, faux, orgueilleux et condamner par Dieu qui seul peut sonder les coeurs de qui que ce soit.

Alors qu'est-ce que Dieu veut nous faire comprendre concernant ce qu'on peut et ne peut pas juger en tant que Chrétiens?  Je crois que Dieu veut nous dire ceci, "Vous pouvez juger ce que vous pouvez voir, comprendre et prouver sans l'ombre d'un doute.  Mais ne prennez pas sur vous-mêmes la tâche de juger le coeur ou les pensées de votre prochain parce que Je suis le Seul qui à la capacité de voir, comprendre et prouver ce qui se passe en ces endroits secrets de mes créatures.  C'est Moi-Seul qui suis Dieu et Je n'aime pas ça lorsque vous prennez Ma place.  Toi tu n'est qu'une créature.  Moi Je Suis le Créateur.  Ne perdez pas votre temps à inverser les rôles.  Vous ne feriez que démontrer votre grande folie et arrogance dont Je n'aurez pas le choix que de juger Moi-même."

Troisièmement La Bible dit qu'on ne doit jamais




Juger Avec Des Pensées Mauvaises


"Mes frères, que votre foi en notre glorieux Seigneur Jésus Christ soit exempte de toute acception de personnes. Supposez, en effet, qu'il entre dans votre assemblée un homme avec un anneau d'or et un habit magnifique, et qu'il y entre aussi un pauvre misérablement vêtu; si, tournant vos regards vers celui qui porte l'habit magnifique, vous lui dites: Toi, assieds-toi ici à cette place d'honneur! et si vous dites au pauvre: Toi, tiens-toi là debout! ou bien: Assieds-toi au-dessous de mon marche-pied, ne faites vous pas en vous-mêmes une distinction, et ne jugez-vous pas sous l'inspiration de pensées mauvaises?"  
Jacques 2:1-4


Ce que le St-Esprit classe de "mauvais" ici est de traiter certaines personnes avec plus d'honneur à cause du fait qu'on juge une personne "plus importante" qu'une autre.

La réalité spirituelle à cette égard est que Jésus a donné Sa vie pour TOUS, n'est-ce pas?  Pour les riches et les pauvres, ceux de haute classe ainsi que de basse classe, les professionels et non-professionels, les noirs et les blancs, les matures et les immatures...TOUS!

Alors lorsqu'on traite avec excellence cetaines personnes et méprise les autres on est, en effet, en train de se placer comme des juges sous l'inspiration de pensées mauvaises; "Ne faites vous pas en vous-mêmes une distinction, et ne jugez-vous pas sous l'inspiration de pensées mauvaises? Mais si vous faites acception de personnes, vous commettez un péché, vous êtes condamnés par la loi comme des transgresseurs."  Jacques 2:4,9  

Et qu'est-ce que Jacques nous donne comme solution?  "Parlez et agissez comme devant être jugés par une loi de liberté, car le jugement est sans miséricorde pour qui n'a pas fait miséricorde.  La miséricorde triomphe du jugement." (2:12).  En d'autres mots, si on traite certaines personnes avec mépris et dureté, c'est ainsi que Dieu s'occupera de nous traiter afin qu'on voit à notre tour la vie de la perspective des personnes mal-traités.  Tu abaisses les autres; toi aussi tu sera abaissé.  Elève les autres et Dieu te traitera pareillement.  C'est la loi universelle qui dit: Tu récolte ce que tu as semé.

Jacques écrit de nouveau à ce sujet un peu plus loin dans son épître.  Il dit:

"Ne parlez point mal les uns des autres, frères. Celui qui parle mal d'un frère, ou qui juge son frère, parle mal de la loi et juge la loi. Or, si tu juges la loi, tu n'es pas observateur de la loi, mais tu en es juge. Un seul est législateur et juge, c'est celui qui peut sauver et perdre; mais toi, qui es-tu, qui juges le prochain?"  Jacques 4:11-12

Que veut-il dire par "Celui qui parle mal d'un frère, ou qui juge son frère, parle mal de la loi et juge la loi." ?  Eh bien lisons ce que dit la loi à ce sujet;

"Tu ne répandras point de calomnies parmi ton peuple. Tu ne t'élèveras point contre le sang de ton prochain. Je suis l'Éternel. Tu ne haïras point ton frère dans ton coeur; tu auras soin de reprendre ton prochain, mais tu ne te chargeras point d'un péché à cause de lui. Tu ne te vengeras point, et tu ne garderas point de rancune contre les enfants de ton peuple. Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Je suis l'Éternel."  Levitique 19:16-18

Alors lorsqu'on se donne la permission de garder rancune et de parler mal derrière un frère ou une soeur, nous sommes en train de faire quoi au juste?  Par nos actions nous sommes en train de nous élever au-dessus de La Loi de Dieu et de prendre sur nous-mêmes le droit de faire exactement l'oppôsé de ce que Dieu à dit qu'on ne devrait jamais faire.  On est en train de tasser la loi de Dieu pour établir notre propre loi charnelle.  Et c'est ainsi que devient juge de la loi.  En connaissant très bien la loi de Dieu et choisissant de passer par dessus cette loi on est en train de se placer au-dessus de la loi du Créateur de l'univers.  On se pense juge de la loi.  

Mais c'est quoi la solution?  "Tu aimeras ton prochain comme toi-même." Lévitique 19:18  Si tu aimes ton prochain comme toi-même tu ne parleras pas mal de lui, tu ne chercheras pas à te venger sur lui, tu ne lui teniras pas rancune, tu ne l'haïras pas en ton coeur, tu ne t'élèveras pas contre lui.  Au contraire tu vas lui pardonner, tu vas le louer, tu vas t'efforcer à lui porter aide et tu vas passer par dessus ses fautes parce que tu sais trop bien la montagne de fautes que toi-mêmes tu commet régulièrement grâce à tes parents, Adam et Eve et ce qu'ils t'ont transmis dès ta naissance.  Celui qui aime ainsi son prochain ne le traitera pas comme moins important.  Il traite comme royauté même le mendiant que Dieu place sur son chemin parce qu'il sait très bien que lui aussi à été créé à Son image.

Quatrièmement La Bible dit qu'on ne doit jamais


Juger d'Après Les Apparences


"Et l'Éternel dit à Samuel: Ne prends point garde à son apparence et à la hauteur de sa taille, car je l'ai rejeté. L'Éternel ne considère pas ce que l'homme considère; l'homme regarde à ce qui frappe les yeux, mais l'Éternel regarde au coeur."  1 Samuel 16:7

"Nous ne nous recommandons pas de nouveau nous-mêmes auprès de vous; mais nous vous donnons occasion de vous glorifier à notre sujet, afin que vous puissiez répondre à ceux qui tirent gloire de ce qui est dans les apparences et non dans le coeur."   2 Corinthiens 5:12

"Ne jugez pas selon l'apparence, mais jugez selon la justice."  Jean 7:24


Celle-ci est probablement une des plus fortes tendances de l'être humain, n'est-ce pas?  On regarde une personne, ou quelque chose, et on juge automatiquement ce qui nous saute instantanément aux yeux en s'accrochant à nos premières impressions sans se pôser de bonnes questions ou de chercher plus loin.

Si certains d'entre vous m'auriez vu avant ma conversion en 1984 vous auriez probablement vite conclus que j'étais sans espoir.  Le soir où mon ami de jeunesse m'a témoigné de l'Evangile j'avais les cheveux aux épaules avec une plume d'oiseaux dans l'oreille gauche.  J'avais un manteau et des pantalons de jeans avec un T-Shirt du groupe Heavy Metal, IRON MAIDEN, dont le portrait était une caricature du diable avec un sourire funèbre, les cornes sur la tète et sa fourche à la main.  Le titre de l'album était "666 - THE NUMBER OF THE BEAST" (666 - Le Nombre De La Bête) et j'adorais ce groupe comme des idoles.  Mon apparence extérieur était dur, insensible, indifférent et méchant.  Mais la réalité était que ça faisait au-dessus d'un an que le St-Esprit ne me laissait tranquile et que j'essayais de comprendre c'était quoi la vérité.  Mon ami me connaissait bien et ne m'a pas juger selon mon apparence externe.  Et le résultat a été que je suis devenue Chrétien quelques semaines plus tard grâce à son amour, sa miséricorde et sa persévérance.

Quelle serait votre réaction première si durant votre prochaine Assemblée à votre Eglise une belle jeune femme venait pour la première fois?  Vous l'avez peut-être jamais vu ni connu et elle entre maquillée comme une Top Modèle avec des souliers au talons hauts et mince et une petite robe serrée, assez écoltée qui s'arrête à mi-cuisse de ses jambes longues et aussi mincent.  Quelle seraient vos première pensées?  Est-ce qu'automatiquement vous vous diriez en votre coeur, "Hmmm? Qu'est-ce qu'elle fait ici elle?  Quelle genre de femme flatteuse est-ce que c'est ça?  Elle est certainement venu pour faire chuter les hommes?  Et mon mari lui!!!" Si que vous auriez de telles conclusions et jugement dans une telle situation sachez bien ceci: Vous êtes de méchants juges qui jugent selon les apparences et non sur des faits!

Comment devons-nous réagir lorsque la tentation est de juger quelqu'un ou quelque chose selon les apparences?  Je vous suggère trois actions à prendre.  (1) Donnez-lui le bénéfice du doute.  Au-lieu de soupçonner le mal soupçonnez le bien.  Prennez en considération la possibilité que vous vous trompez royalement.  (2) Donnez-vous le devoir de chercher à connaître la personne avant de sauter à quoi que ce soit comme jugement ou conclusion.  Vous est-il déja arrivé de vous faire mal-juger parce que l'autre personne ne vous connaissait pas personellement?  Appliquez-vous donc à ne pas répetter la même erreur, ou péché. (3)  Faites inventaire sur votre propre coeur. Etes-vous sans péché vous?  Alors soyez lent à trouver des péchés en vous basant sur quelque chose d'aussi trompeur que les apparences externes.

Et finalement La Bible dit qu'on ne doit jamais




Juger Un Frère Sur Des
Préférences Non-Essentiels


"Faites accueil à celui qui est faible dans la foi, et ne discutez pas sur les opinions. Tel croit pouvoir manger de tout: tel autre, qui est faible, ne mange que des légumes. Que celui qui mange ne méprise point celui qui ne mange pas, et que celui qui ne mange pas ne juge point celui qui mange, car Dieu l'a accueilli. Qui es-tu, toi qui juges un serviteur d'autrui? S'il se tient debout, ou s'il tombe, cela regarde son maître. Mais il se tiendra debout, car le Seigneur a le pouvoir de l'affermir."  Romains 14:1-4


Par "non-essentiels" ici je réfère à des sujets dont Les Ecritures ne condamnent pas directement.  Je suis conscient qu'aujourd'hui vous pouvez aller à votre librairie Chrétienne et y trouver des livres écrient par des auteurs "Chrétiens" et qui vous donnent "50 Raisons" pourquoi un Chrétien devrait seulement écouter un seul style de musique.  Mais la réalité est que La Bible ne nous indique pas directement quel styles de musique une personne devrait, ou ne devrait pas, écouter en tant que Chrétien.  Il n'y a aucune loi biblique qui est claire et nette à ce sujet.  On peut dire la même chose sur des centaines d'autres sujets tels que le cinéma, le maquillage, fumer du tabac, jouer aux cartes, aller au club danser, porter des pantalons ou une robe le dimanche, quelle version de La Bible on devrait lire, les sports, les autos, les avions, les camions, les ordinateurs, etc.  Ceux qui ne sont pas d'accord font exactement ce que les Pharisiens faisaient du temps de Christ: ils fabriquent et impôsent des lois d'hommes et les font passer pour des lois bibliques.  On les appel des légalistes.

Dans l'Eglise de Rome du temps de Paul il s'y trouvait des Croyants des deux camps.  Et c'est le but derrière ce chapitre 14 de Romains: de nous pointer dans la bonne direction où qu'on pourra quand-même bien fonctionner ensemble dans le corps de Christ malgré nos convictions différentes.

Parmis les Chrétiens à Rome le problème concernait "une distinction entre les jours" v.5 ainsi que cartains "aliments" v.15.  En faites, Paul reconnaît les point de vues différents parmis ces Croyants.  Mais remarquez bien qu'il ne dit nul part que tous les Chrétiens doivent avoir les mêmes convictions sur ces choses.  En d'autres mots, Dieu nous donne la liberté d'avoir différents point de vues tout en faisant toujours parties de la même famille de Dieu.  Alors, non, Paul ne dit nul part ici que "toi tu es mal" ou "toi tu es bien" concernant certaines journées et certains aliments.  Regardons, en effet, ce qu'il dit:

"Faites accueil à celui qui est faible dans la foi, et ne discutez pas sur les opinions. Tel croit pouvoir manger de tout: tel autre, qui est faible, ne mange que des légumes. Que celui qui mange ne méprise point celui qui ne mange pas, et que celui qui ne mange pas ne juge point celui qui mange, car Dieu l'a accueilli. Qui es-tu, toi qui juges un serviteur d'autrui? S'il se tient debout, ou s'il tombe, cela regarde son maître. Mais il se tiendra debout, car le Seigneur a le pouvoir de l'affermir...Cette foi que tu as, garde-la pour toi devant Dieu. Heureux celui qui ne se condamne pas lui-même dans ce qu'il approuve! Mais celui qui a des doutes au sujet de ce qu'il mange est condamné, parce qu'il n'agit pas par conviction. Tout ce qui n'est pas le produit d'une conviction est péché."  Romains 14:1-4,22-23

Dieu parle ici à deux groupes de Chrétiens: ceux qui ont la conscience faible et ceux qui ont la conscience forte.  Et, en bréf, voiçi sont message: "Toi qui a un problème avec certaines journées dont tu considères "plus saintes" ou importantes que d'autres agis selon ta conscience.  Si tu crois que tes convictions sont bonnes, c'est bien. Mais écoutes-moi bien: ne juges pas ton frère qui n'est pas d'accord avec toi.  Et toi qui n'as aucun problème et qui voit tout les jours égaux, toi aussi agis selon ta conscience et tes convictions que tu crois être bonnes.  Mais écoutes-moi bien toi aussi: ne méprise pas ou ne regarde pas comme inférieur ton frère qui à la conscience faible à cet égard.  Respectez-vous les uns les autres.  Ne laissez pas le diable vous diviser sur des choses aussi insignifiantes. Accordez-vous sur les grandes doctrines essentielles et cherchez à vous aimer comme des frères.  Rappellez-vous que vous êtes tous égaux devant Moi et que vous êtes tous en état de croissance jusqu'à mon retour."

Chers frères et soeurs, j'espère que vous n'êtes pas le genre de Chrétien qui pense comme l'exprime le poème qui suis;
(mes excuses à vous qui ne lisez pas l'anglais)

"Believe as I believe, no more, no less;
That I am right, and no one else, confess;
Feel as I feel, think only as I think;
Eat what I eat, and drink but what I drink;
Look as I look, do always as I do;
Then, and only then,
Will I fellowship with you."

Kent Hughes
 Commentary on Romans, pp.259-260


On devrait être plus vite à aimer et pardon, que de juger et condamner.

C'est l'exemple que Jésus nous a donné.

"Ne jugez point, et vous ne serez point jugés;
ne condamnez point, et vous ne serez point condamnés;
absolvez, et vous serez absous."
 Luc 6:37